URGENT

 

 UN ACCEUIL POUR LES ANIMAUX DE LA

FORET DE LEA QUI VONT ETRE EXPULSES

BIENTOT !!!

 

5 ha de terrain

 

Lettre de la maman  adoptive de Léa :

"Depuis dimanche 27 septembre, date d’ouverture de la chasse, mon cœur saigne. Il ne pourra jamais cicatriser complètement , même avec le temps.

Léa, mon bébé a été tué volontairement par des chasseurs . Ils ont découpé le grillage du parc dans lequel elle se trouvait depuis peu et l’ont certainement attirée avec de la nourriture , tel du maïs.

Léa, laie de 5 ans, emblème de l’association LA FORET DE LEA, hyper affectueuse a été assassinée. Léa a du se diriger vers les chasseurs croyant recevoir des caresses mais elle a eu droit à des coups de fusils à bout portant.

Léa est partie de la même façon que sa pauvre mère et tant d’autres.

J’ai donc porté plainte pour acte de cruauté sur un animal , symbole de l’association , acte de malveillance, vol, dégradation volontaire d’un bien, violation de domicile.

Les assassins c’est à dire celui qui l’a tuée , celui qui l’a dépouillée, ceux qui vont la manger, doivent être punis sévèrement

Léa, Léa, tu n'as plus rien à craindre, il n'y a pas de chasseurs au paradis , ils sont tous en enfer.


Personne ne t’oubliera.

Présidente de l'Association "la Forêt de Léa".

Hommages à léa sur le site http://www.laforetdelea.org



L'EXPULSION DE L'ASSOCIATION SUITE A L'EMISSION DE JEAN LUC DELARUE

Les mordus de l'émission 30 millions d'amis se souviennent peut-être de Léa, une petite laie présentée à la télévision en 2004 ( on se demande ce que des sangliers foutent sur un plateau télé ). Cette femelle sanglier était la mascotte de La forêt de Léa, une association sarthoise dont le but est de recueillir, depuis deux ans, les animaux à groin maltraités ou abandonnés. Léa a été « assassinée » par des chasseurs, dimanche dernier, à Savigné-sous-le-Lude dans le sud-Sarthe. Son corps a été retrouvé par un garde-chasse à deux pas de la ferme qui héberge l'association.
Pour les gendarmes, il est encore trop tôt : « une enquête est en cours. » Du côté de La forêt de Léa, cela ne fait aucun doute. « On est connu comme le loup blanc par les chasseurs car il y a de belles choses à manger ici. Léa était corpulente. C'est sûr, ils m'ont tué Léa pour la bouffer, déplore Valérie Porta, maîtresse des lieux. J'ai souvent des chiens de chasse qui viennent jusque devant ma porte d'entrée » Le comble ? Ce refuge à sangliers est pile poil au beau milieu d'une réserve de chasse. « Ils ont découpé le grillage de notre parc et ont attiré Léa avec de la bouffe pour la faire sortir », estime Valérie. Et pour cette femme au coeur tendre, que l'on sent écorchée par les ronces de la vie, ce drame n'arrive pas seul : elle et ses quarante pensionnaires se retrouvent sous le joug d'une expulsion. « Son propriétaire a vu des images de sa maison avec des cochons dans les pièces d'habitation. C'était pour l'émission de Jean-Luc Delarue( merci jeancul' ). L'équipe de tournage a demandé à ce que des cochons soient filmés à l'intérieur, explique Dominique Berger, représentant l'association Stéphane Lamart pour la protection des animaux. J'ai fait la démarche auprès de Jean-Luc Delarue pour qu'il explique la situation. Mais ça ne marche pas. »


Se peut il que Jean Luc Delarue soit sourd à ces alertes ??????

- nan, tu crois ?

Résultat, l'expulsion est prévue le 15 mars. « Nous allons faire appel »,

poursuit Dominique Berger. D'ici là, l'association qui vit grâce aux

dons cherche un nouveau lieu, avec au moins 5 ha de terrain. Valérie

Porta, elle, déclare faire la grève de la faim depuis le 5 septembre en

ne s'alimentant qu'avec de l'eau citronnée et quelques vitamines.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×