La chasse

 

 

La gestion des espèces sauvages chassables

jeunes chasseurs.com : site dangereux et nuisible à faire péter de même que tous les autres sites de ce type jusqu'à une totale éradication de la propagande de chasse sur le web

 

 


Avec la Révolution française, la chasse s'est popularisée en Europe. Avec les vagues de colonisations, les modes de chasse par arme à feu se sont développées sur tous les continents et elle reste une pratique plutôt rurale, qui tend à être de plus en plus encadrée (permis de chasser, licence, plans de chasse, droits de chasse…) qui alimente une économie importante (jusqu’à 70 % des revenus forestiers et couramment au moins 50 % en France).

En France, le privilège du droit de chasse de la noblesse instauré par une ordonnance de 1396, relayé ultérieurement par un droit de chasse exclusif du propriétaire terrien et la constitution de vastes réserves de chasse pour « les plaisirs du roi » (les capitaineries) constitueront les règles essentielles pendant près de quatre siècles jusqu'à la Révolution conduisant à l'abolition des privilèges dans la nuit du 4 août 1789. En réalité, ce qui a été aboli à la suite de la nuit du 4 août, c'est le droit de chasse exclusif. Même si le droit de chasse continue à être considéré comme un attribut du droit de propriété, le principe de la liberté de chasser se substitue au droit exclusif. C'est ce qui explique qu'en 1844, le Parlement adoptera une solution de compromis qui permet à tous de chasser avec l'accord tacite du propriétaire.

La loi du 3 mai 1844 constitue encore, à l'heure actuelle, le fondement de l'organisation de la chasse dans son ensemble. Le gibier est alors considéré comme objet de cueillette et nul ne songe, à l'époque, à en gérer les effectifs, ni à en protéger les biotopes. Cette législation a largement perduré depuis, complétée par diverses dispositions adoptées au cours du XXe siècle.

Cette loi a notamment interdit le droit à chasser avec des lévriers.

En droit, la chasse est définie comme un prélèvement artificiel sur la faune terrestre. La loi dite Verdeille définit l'acte de chasse comme « tout acte volontaire lié à la recherche, à la poursuite ou à l'attente du gibier ayant pour but ou pour résultat la capture ou la mort de celui-ci » (article L.420-3 du code de l'environnement).

 

 

 


 




In 1977 Kenya chose to ban all hunting in favor of other tourism.

A safari, from a Swahili word meaning a long journey, is an overland journey (especially in Africa).

Safari as a distinctive way of hunting was popularized by US author Ernest Hemingway and president Theodore Roosevelt. A safari may consist of several days or even weeks-long journey and camping in the bush or jungle, while pursuing big game. Nowadays, it's often used to describe tours through African national parks to watch or hunt wildlife.

Hunters are usually tourists, accompanied by (licensed and highly regulated) professional hunters ("PH"), local guides, skinners and porters in more difficult terrains. A special safari type is the solo-safari where all the license acquiring, stalking, preparation and outfitting is done by the hunter himself.



LA LOI DES CARNASSIERS



 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×