Le bouledogue


Version imprimable Suggérer par mail

LE BOULEDOGUE

Le bouledogue, bouledogue français ou molosse est une race canine dont les principales caractéristiques sont un crâne très développé et une imposante musculature. Il descend du dogue du Tibet dont il tire certaines particularités, comme le museau aplati et la mâchoire puissante. Le poil est assez court, de couleur généralement marron.

 

La taille du bouledogue est moyenne, et en fait un type de molosse relativement petit.

 

Les fossiles qui pourraient permettre de situer la localisation d'origine des chiens de ce type sont rares. En revanche, il existe des indices anciens de leur existance : les assyriens ont laissé des bas-reliefs datés du Xe siècle avant notre ère, où apparaissent des chiens de ce type, proches du chien du Tibet.

Leur caractère agressif et leur aptitude naturelle pour le combat en ont fait des auxilliaires prisés des groupes de guerriers venant des régions orientales. La race initiale, présente depuis environ de 5000 ans dans la région du Tibet et utilisée principalement comme arme et comme assistant pour la chasse de gros gibier, a beaucoup évolué au long de son parcours vers l'Europe, du fait des contraintes de la vie nomade et des croisements avec des races locales. L'arrivée des premiers chiens dans les îles britanniques remonte aux alentours du ??e siècle.

Leur utilisation comme animaux de combat, contre d'autres chiens ou contre des fauves (ours, lions, taureaux...) est également attestée, sucitant admiration pour leur courage. Ces pratiques n'ont commencé à régresser au Royaume-Uni qu'en 1835, lorsqu'une loi les a interdites : elles ont pourtant perduré de manière clandestine pendant un demi-siècle au moins. Ce sont ces pratiques qui lui ont donné son nom : bull-dog (bull, en anglais, signifie taureau), francisé ensuite en bouledogue.

La taille moyenne a diminué régulièrement entre leur introduction en Europe et la fin du XIXe siècle, en même temps que d'autres variations morphologiques, par sélection des individus les moins imposants.

Leur utilisation a ensuite évolué vers la chasse aux rongeurs, par croisement avec des chiens de type terrier, ce qui a contribué à améliorer leur ténacité. Ces métissages successifs ont sans doute produit des individus aux oreilles droites, mais la norme est aux oreilles pendantes.

 

C'est vers 1850 que ce chien est importé en France par des ouvriers anglais. Il rencontre un certain succès comme chien ratier auprès des commerçants. Ce n'est que plus tard après cette francisation qu'il devient un chien de compagnie apprécié par les occidentaux des deux côtés de l'océan Atlantique.

(source : wikipédia)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site